Présentation des ressources 2018-2019 en téléchargement

Villa Marie Thérèse

 Présentation des ressources

 

2018-2019

 

 Thème 2018-2019 : «  Répressions et déportations en France et en Europe, 1939-1945. Espaces et histoire »


Le sujet 2019, très vaste, oblige à des choix. Le Service éducatif des Archives Départementales des Alpes-de-Haute-Provence propose des pistes de travail afin d’aborder sous un angle local les différents thèmes que le sujet permet de développer. Il est donc nécessaire de prendre en compte la chronologie particulière de la guerre dans les Basses-Alpes :

 

Septembre 1939 – mai 1940 : la Troisième République et la chasse aux " indésirables "

 

[La III ème République met en place des lois d'exception contre les « indésirables » étrangers ou individus considérés comme dangereux pour la Défense nationale et la Sécurité publique. Dès novembre 1938, un décret autorise l'expulsion, l'assignation à résidence ou l'internement des étrangers dans des « centres spéciaux ».  A partir du 1er septembre 1939, il est possible d’interner les étrangers « ressortissants de territoires appartenant à l'ennemi ». Beaucoup d’Allemands et d’Autrichiens antifascistes rejoignent alors le centre des Mées. Source : Robert Mencherini]

  • 4 M 7, Police, correspondance et circulaires ministérielles

Circulaire du Ministère de l'intérieur aux préfets, 7 juillet 1939 : surveillance des suspects en raison des menaces de guerre.

  • 51 W 128, Tribunal de grande instance de Digne

- Mesure de refoulement de Jean Schommer, Allemand arrêté dans les Basses Alpes,  25 février 1939

- Ordonnance de maintien en détention préventive, 25 août 1939

- Courrier du juge d'instruction au préfet, 19 septembre 1939

- Courrier de Jean Schommer au juge d'instruction, 17 septembre 1939

 

Mai 1940 – novembre 1942 : les Basses-Alpes en zone dite " libre " et la répression par le régime de Vichy

 

Centres de rassemblement, groupements de travailleurs étrangers, centres de séjour surveillé :

[La Loi du 18 novembre 1939 vise les Français et les étrangers pouvant être dangereux. Ils peuvent être internés sur décision des préfets dans des centres de séjour surveillé (CSS) : c'est une mesure administrative et non plus judiciaire.

La loi du 27 septembre 1940 crée des Groupes de Travailleurs Etrangers (GTE) pour rassembler les immigrés de 18 à 55 ans « en surnombre dans l'économie nationale ». En octobre 1940, les juifs étrangers peuvent aussi être internés dans des camps spéciaux sur décision du préfet.

Le centre de Reillanne (ouvert en novembre 1942) dépend du service social des Étrangers créé par le ministère du travail de Vichy en 1941. Il héberge les familles de travailleurs étrangers (surtout des Mées). Il s'installe dans l'ancien couvent de Notre-Dame-des-Prés. Source : Robert Mencherini]

  •  41 W 1, Préfecture, Camps de séjour surveillé des Basses-Alpes, correspondance, instructions (1940-1944)

Tableau des divers centres de séjour surveillé

  •  41 W 2, Préfecture, Camps de séjour surveillés de la Bégude et Oraison (1940-1944)

Centre de séjour surveillé, liste nominative des hommes

  •  41 W 3, Préfecture, Camp de Sisteron (1940-1944)

Centre de séjour surveillé de Sisteron, courrier du préfet au ministre de l'intérieur, 15 janvier 1941

  •  42 W 36, Préfecture, cabinet, Etrangers juifs, dossiers individuels

Procès-verbal d'arrestation d'un juif sarrois devant être transféré au GTE des Mées, 21 décembre 1942

  • 42 W 34, Préfecture, cabinet, Juifs, assignation à Résidence (1942-1943)

- Courrier du préfet régional sur l’envoi de Juifs en résidence surveillée à Reillanne, 24 juillet 1942

- Camp de Gurs, notice individuelle d’une femme juive désirant rejoindre son mari à Reillanne, 20 juillet 1943

- Note sur les logements pour les israélites étrangers, section de gendarmerie de Forcalquier, 27 février 1942

  • 42 W 2, Préfecture, cabinet, service du travail obligatoire

Questionnaire sur le camp de Reillanne, 16 janvier 1952

 

La répression contre les Juifs

> 42 W 33, Préfecture, cabinet, Recensement des Juifs français et étrangers

Arrêté sur le recensement obligatoire des Juifs, 1941

> 42 W 32, Préfecture, cabinet, Israélites français ou étrangers réfugiés ou établis en France depuis 1936

- Déclaration individuelle, Joseph Ohana : page 1, page 2, page 3

- Télégramme, ministère de l’intérieur aux préfets de zone libre, 31 août 1942

- Instructions données par l’intendance de police, 22 août 1942

- Procès-verbal d’arrestation de 20 Juifs de Forcalquier, 26 août 1942 : page 1, page 2

 

La répression contre la résistance

> 42 W 27, Préfecture, cabinet, tracts, menées anti-nationales

Procédure contre M de Blicquy pour faits de résistance, 20 avril 1943

> 70 W 6, Inspection académique, sociétés. Epuration, sanctionnés réintégrés, résistances

Sanctions contre des enseignants, 9 avril 1944

> 31 W 14, Préfecture, bureau des affaires scolaires et culturelles

Note du recteur sur la distribution de tracts par des élèves du lycée Gassendi de Digne, 1942

> Per 642, « Le Petit Marseillais »

Article de loi sur la répression menée par Vichy, 24  septembre 1941

 

Novembre 1942 – septembre 1943 : Les Basses-Alpes occupées par les Italiens

 

> 19 J 4 (page 1, page 2) Comité d’histoire de la Seconde Guerre mondiale, tracts et coupures de presse

- Affiche de la ivème  armée italienne, 16 août 1943

> 42 W 32, Préfecture, cabinet, Israélites français ou étrangers réfugiés ou établis en France depuis 1936

- Commandement italien de la place de Digne à la Préfecture au sujet de l’arrestation de Juifs et sujets anglo-américains, 24 février 1943

> 42 W 81, Préfecture, cabinet, Occupation italienne

- Lettre du préfet des Basses-Alpes au préfet régional, 6 avril 1943

 

Septembre 1943 – août 1944 : l'occupation allemande

 

> 42 W 104, Préfecture, cabinet, actes de résistance

Personnes arrêtées par les troupes d’occupation allemande

> 42 W 112, Préfecture, cabinet, personnes fusillées ou exécutées par les Allemands

- Crime de guerre par l’armée allemande à Vachères, avril 1944

- Liste des crimes de guerre allemands à Barcelonnette, juin 1944

- Crimes de guerre ennemis (dont victime : Ernest Borrély), 8 mars 1945

> Archives communales de Digne les Bains, 120 Fi 145

Villa Marie-Louise, siège de la Gestapo à Digne

> 134 Fi 912, Office National des Anciens Combattants

Photographie du Mas des Prés à Reillanne, plaque commémorative

> 42 W 35, Préfecture, cabinet, rapports de gendarmerie

- Télégramme, arrestation des Juifs de Reillanne, mai 1944

- Rapport du chef du centre d’hébergement de Reillanne sur la rafle des Juifs, 14 mai 1944

- Liste des Juifs arrêtés par les troupes allemandes à Peyruis, 2 décembre 1944

- Rapports du commandant de la Brigade de gendarmerie de Saint-André sur les arrestations opérées par les autorités allemandes, 18 novembre 1943

 

Pour les documents qui ne sont pas en téléchargement contacter le service éducatif par mail : service.educatif@le4.fr 

 

 Téléchargement du programme