Annot et sa région sous le joug allemand, 1943-1944

Conférence à Saint-Benoit

Conférence par Jean-Christophe Labadie, directeur des Archives départementales, le 21 septembre 2019 à 14 h, place de l'église à Saint Benoît

 

 

Après l’entrée des troupes allemandes dans le département en septembre 1943, des arrestations de juifs sont opérées dans la région d’Annot par des équipes agissant depuis Nice. Elles visent une famille ou un village comme à Annot en février 1944.

Parallèlement, des actions violentes sont exercées contre la résistance, particulièrement après le débarquement du 6 juin 1944, où la violence redouble. L’embuscade organisée au col de Toutes-Aures par les Francs-tireurs et partisans français contre deux voitures allemandes, qui se traduit par la mort du chef de la Gestapo des Basses-Alpes, serait une des causes du massacre de Saint-Julien, le 11 juin 1944. Mais l’intention des occupants étaient aussi de terroriser la population et de s’assurer de la libre circulation sur cet axe routier stratégique.