14-15 et le tocsin sonna ...

14-15


L’exposition aborde la situation en août 1914. La mobilisation générale en insistant sur le contexte local avec la fortification des frontières. Ce début du conflit se caractérise par une mortalité monstrueuse due en grande partie à l’application de théories militaires marquées par la supériorité supposée de la guerre de mouvement et de l’attaque en masse. Or, les progrès des armements sont tels que les mitrailleuses et les canons hachent littéralement les vagues d’assaut qui allaient au « casse-pipe », gagnant ainsi « la croix de bois », c’est-à-dire, dans le langage des poilus de l’époque, la mort au champ d’honneur !

Cette exposition propose un zoom sur l’artillerie, du célèbre canon de 75 – la fierté des armées françaises avec le fusil Lebel – jusqu’à l’artillerie lourde sur rail.

 

Plan de l’exposition :

Août 1914, la « surprise » de la guerre

Une armée de conscrits

Les hommes à la guerre

Un département de l’arrière

Á l’école de la patrie

Le canon, arme de mort

Avoir 20 ans et combattre


Fiche technique