Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence

Accueil > Savoir > Publications > Les publications de la Conservation des Antiquités et Objets d'Art > Bréa à Angles

Savoir

Bréa à Angles

Bréa

Restauration d'un tableau attribué à Bréa.

En l’état actuel des recherches, l’histoire de cette oeuvre reste une énigme. La plus ancienne mention archivistique connue est le compte rendu de la visite pastorale du 8 mai 1678 qui évoque un « tableau avec son cadre de bois fort vieux repeints [ représentant ?] la descente de la croix saint Honoré et sainte Marie-Madeleine ayant plusieurs traits effacés ». Douze ans plus tard, en juillet 1690, l’évêque ordonne la réparation du tableau et du cadre.
Lors d’une nouvelle visite de l’évêque le 24 mai 1697, ce dernier trouve un « tableau fort antique représentant Notre Dame de Pitié, saint-Honoré et la madeleine assez rompu et dépeint » et ordonne que soit « réparé le tableau du maître autel de la paroisse dudit lieu et y fairont mettre une plus grande bordure qui puisse servir de retable ». Les travaux ontils été réalisés ? Toujours est-il qu’en 1708 lors de sa visite, l’évêque ne fait aucune remarque sur l’oeuvre, il préconise simplement un rideau pour le tableau durant la Passion, demande qui sera renouvelée à chaque visite jusqu’en 1722. De même, au cours des visites du 10 septembre 1745 et 20 septembre 1752, le prélat ordonne la réparation du tableau et de son cadre mais rien dans les comptes rendus des visites de la fin du 18e siècle n’indique si les réparations demandées ont été réalisées.
Si le tableau est documenté depuis la seconde moitié du 17e siècle, il y a tout de même un vide de près de 200 ans depuis son élaboration en 1497.
Deux siècles qui soulèvent nombres interrogations. Le prieuré de Notre-Dame et de Saint-Honnorat d’Angles était une possession des moines de Lérins et fut uni au prieuré de Vergons, village voisin, en 1454. Le prieuré fut supprimé, l’abbé de Lérins conserva jusqu’à la fin la collation du vicariat ou cure de la paroisse d’Angles. De par la présence d’un moine dans la partie inférieure gauche du  tableau, on peut supposer que les moines de Lérins sont à l’origine du tableau. A-t-il été commandé pour la paroisse d’Angles à la fin du 15e siècle ? A-t-il été déplacé

 

Dépliant

2011

 

Un dépliant gratuit accompagne cette exposition. Disponible ici en téléchargement


Espace personnel
Espace personnel Nous contacter Plan du site Crédits